La Philosophie Touchante

Blogging Guest: Rachida Djibril, animatrice Radio mais pas que…

Elle est jeune, et elle est l’une des voix et valeurs sûres de la Radio PYRAMIDE FM. Togolaise bien sûr, animatrice et journaliste culturelle, manager et booker pour les artistes, initiatrice et promotrice de l’événement FUSION HIP-HOP depuis 2016, titulaire d’un BTS en Marketing et communication, Rachida Djibril est la Miss Togo du mois de Février. Oui elle fait tout ça. J’ai admiré la jeune femme de loin au travers des posts sur les réseaux sociaux et événements de la capitale. J’ai également apprécié pendant notre rencontre, la disponibilité, la gentillesse et le professionnalisme de la cheffe des programmes de la Radio Pyramide FM. Et j’ai pris plaisir à passer la majeure partie de ma journée avec elle, lors de son émission culturelle hebdomadaire du samedi.

A sa manière de parler aux auditeurs, de recevoir les différents invités, de prendre plaisir à animer, elle m’a donné envie de me remettre à la radio. C’est certainement l’une des raisons pour lesquelles les auditeurs de la radio ne manquent aucune de ses émissions; elle arrive à transmettre à travers les ondes, sa bonne humeur et le plaisir qu’elle prend à se mettre devant son micro, le casque sur les oreilles.

Et comme à mon habitude, je pose des questions.😊

 

 

En quoi consiste ton travail au quotidien? Le déroulement d’une journée en somme ?

 Depuis que j’ai commencé la radio, la journée commence habituellement à 4h ou 4h 30 du matin,  puisque dans toutes les radios où je suis passée,  notamment à Zéphyr et à pyramide FM,  je tiens les tranches matinales de 06h à 8h. Après ça j’ai le temps de me reposer un peu; ensuite il faut veiller au bon déroulement des émissions à  l’antenne entre autres, et dans la foulée, préparer mon émission du lendemain.  Les mercredis, je fais une émission de santé et les samedis, comme aujourd’hui, une émission culturelle. Très souvent dans une même journée, je suis sollicitée aussi pour des prestations de service hors de la radio. Ça c’est mon business personnel. 😉😎😂

 

Pourquoi as-tu eu envie de travailler dans le milieu de la radio? Qu’est-ce qui t’a attiré ?

J’aime bien le métier du journalisme. Il faut dire qu’au départ je voulais être journaliste présentatrice. J’ignorais que j’avais aussi des talents pour l’animation.  Mais j’ai eu la chance d’être passée par Zéphyr, l’une des meilleures radios à Lomé, qui sait former ses éléments à tout faire. J’étais une fidèle auditrice aussi,  fan de Fatima Kuma, Émile Savee… Quand on les écoutait, on avant l’impression que ce ne sont pas des hommes comme nous. Ils ont contribué à nourrir mon rêve de faire un jour de la radio.

 

 Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans ton métier? Le moins ?

Ce que j’apprécie le plus, c’est la solidarité entre nous confrères de différents organes. Et le moins, c’est la violation de la liberté d’expression, la manipulation des journalistes et animateurs, à cause de la pauvreté bien évidemment, et le manque de respect à leur égard. Ce n’est plus comme avant.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients quand on embrasse cette carrière ?

Les avantages, c’est que tu fais un travail honorable ; tu as un certain prestige ;  on te considère comme une personnalité. L’inconvénient, c’est dans les faits, c’est que tu n’es rien au fond. Malheureusement, le métier de journaliste au Togo ne nourrit pas vraiment son homme, donc on risque d’y consacrer toute sa vie et ne rien construire, et ne pas pouvoir préparer son futur ou celui de sa progéniture.

 

D’après toi, quelles sont les qualités qu’il faut posséder si l’on veut faire de la radio ?

Il faut d’abord aimer le métier, avoir un repère ou une référence pour commencer. Mais faire attention à ne pas copier sur les autres. Il faut toujours ajouter quelque-chose, construire son style. Avoir le goût du sacrifice, et surtout ne pas trop aimer l’argent. Rires. En fait, il n’y a pas de qualités absolues à relever,  tout le monde peut faire de la radio, la voix ne compte pas. Ce sont l’envie, la nouveauté, la volonté, et la détermination qui régissent ce métier.

 

Si tu n’étais pas animatrice, tu serais … ?

Je serai peut-être Médecin. Dr Djibril ça sonne bien😅. Enseignante aussi,  parce que, j’aime partager, j’aime communiquer. D’ailleurs, je me suis déjà essayé à l’enseignement, c’était intéressant, très enrichissant.

 

Que penses-tu de la jeunesse togolaise ?

Je suis jeune aussi 😂😂. Je pense que nous aurions un avenir radieux si nos autorités changent, améliorent leur manière de nous gouverner. Un changement de mentalité et une amélioration des conditions de vie s’imposent donc. Nous manquons vraiment d’opportunités et de moyens pour mettre en œuvre et sur pieds, nos divers projets et exploiter nos talents. Bref, c’est un vaste sujet.

 

Si je dis féminisme, tu dis ?

Développement. Tout simplement.

 

Si tu avais une cause sociale à défendre ou mener, ce serait laquelle ?

Je me pencherai sur l’éducation de la femme en milieu musulman. Son intégration professionnelle et la liberté d’exercer librement tout type de métier, étant mariée ou pas. Je crois que je vais m’y pencher.

 

Ce qu’il faut améliorer dans ton secteur ?

Les conditions de travail, les conditions de travail, les conditions de travail.

 

L’endroit à connaitre dans ta ville ?

A l’époque, enfant, si tu arrives à Lomé et que tu ne mets pas pied à la plage, c’est que tu n’es pas à Lomé. Aujourd’hui c’est devenu un dépotoir, un vrai cas d’insalubrité . Mais je vais toujours inviter les gens à y aller. Comme ça nous allons penser à  réaménager. Et sans faire de la pub, des coins comme Pure Plage ou Marcelo Beach sont plutôt bien aménagés pour admirer l’océan.

 

Pour toi, c’est quoi réussir ?

Ça dépend de chaque être humain. Pour moi, réussir, c’est créer, être à son compte professionnellement, se marier, avoir 3 enfants et devenir un modèle pour la génération future.

Merci pour cette magnifique journée avec toi.

Je t’en prie. Reviens quand tu veux.

 

Si je vous ai donné envie d’en savoir un peu plus sur elle, captez le 105.5 FM, vous l’entendrez ou suivez la simplement sur Facebook.

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !